Derniers articles


lundi 16 avril 2012

On ne badine pas avec l'amour de Alfred de Musset

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv18093828.jpg


 

***

 
Synopsis: On siffle sa première pièce ? Musset s'en moque, il publiera les autres pour son plaisir, insouciant d'aucune règle, sauf celle de ses caprices et de sa fantaisie douloureuse et si légère. Ce sera son " spectacle dans un fauteuil ". c'est pourquoi on ne cessera jamais de jouer ses comédies et proverbes. Dans quel rêve, quel château, quel parc mélancolique sommes-nous ? Le jeune seigneur Perdican devrait y épouser sa cousine Camille, mais en un instant il décide d'aimer une jeune bergère. Soudain dédaignée, Camille, qui ne croyait pas à l'amour, connaît le dépit, la jalousie, l'égoïsme de la passion. Autour d'eux, s'agitent des personnages fantoches d'une cocasserie irrésistible. Dans ce théâtre féérique, on se croise, on se déchire, on s'ennuie, on croit que tout est vain, on triche, on se désire, on souffre jusqu'à en mourir. Comme dans la vie.
 

***

 
Mon avis:
        J'ai lu cette pièce dans le cadre du Baby challenge Théâtre de Livraddict. Il se lit relativement vite, en une petite heure c'est plié. Je trouve ce genre de pièce assez plaisante, légère mais qui a toujours une morale.
       Ici nous sommes en présence de deux personnages, Perdican et Camille, qui s'aiment depuis leur plus tendre enfance et doivent être mariés mais cette dernière refuse le mariage et préfère le couvent. Perdican décide de lui montrer qu'il se moque de son départ et qu'il en aime une autre, Rosette. S'en suit un certain nombre de mises en scènes visant à piéger l'autre au dépends de la pauvre Rosette. Les deux personnages principaux se rendrons finalement à l'évidence mais trop tard. Ils s'aiment mais apprennent malheureusement, à leur dépends, qu'on ne badine pas avec l'amour...
        Conclusion: Une lecture éclair mais néanmoins très agréable. Du théâtre court et efficace comme je l'aime! Je regretterai juste la présence de personnages qui n'ont pas grand intérêt comme le curé et le tuteur de Perdican.
 
Note : 9/10
 

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Ainsi s'achève ce chapitre... Le voyageur s'en retourne...laissant son empreinte...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...